Le 1er Juin, la Chaire BALI a organisé une rencontre des diplômés Estia en activité dans l'industrie de la mode et du textile. Co-construite avec les équipes du Water Sports Center de Decathlon à Hendaye, la journée était organisée autour d'un des axes de réflexion de la Chaire : 

« Comment l’industrie 4.0 va impacter les métiers de la mode et du textile ? »

 

9.00 : Ouverture - l'engagement de l'Estia dans BALI

Patxi Elissalde, Directeur du Campus Estia, a introduit la journée en rappelant l'importance du réseau des Alumni Estia et en précisant l'ambition de la Chaire BALI pour accompagner l'industrie de la mode dans les mutations economiques et technologiques à venir.

Grâce au  soutien de ses membres fondateurs : Lectra, la fondation Today Tomorrow Textiles et JPS, l'Estia a construit un nouveau programme d'enseignement et de recherche qu'elle s'attachera à mettre en oeuvre sur les 3 prochaines années.

 

10.00 :  visite de l'atelier de prototypage du water sports center.

Audric Thomas, Responsable de l'atelier de prototypage a présenté les différents matériels et ressources à disposition pour fabriquer les premiers "monstres", ces différentes ittérations qui permettent en phase de conception de faire des choix fonctionnels. 

En complément de la visite des bureaux des marques, cette présentation a suscité la curiosité des diplômés ESTIA et a permis de nombreux échanges sur les problématiques d’innovation de produit.

 

11.00 : Table ronde : "Comment l’Industrie 4.0 va impacter les métiers de la mode et du textile ? "

 

Olivier Larre, responsable d’ESTIA TECH, a proposé une première approche de l’Industrie 4.0 et de ses enjeux. Cette 4ème révolution industrielle bouscule aujourd’hui les entreprises et les pousse à se repenser. Ses propos ont donné un éclairage sur la mise en marché de produits multi-matériels, la digitalisation vers le recueil de données, l’informatisation du quotidien avec l’intelligence embarquée ou encore l’efficacité de consommation énergétique.

 

 

L’approche de Pascal Denizart, Directeur du CETI à Roubaix, a permis de décrypter les défis de l’Industrie 4.0 appliquée à la Filière Textile. Selon lui, le monde de la mode se doit de relever trois challenges majeurs :

- Produire en masse des produits uniques : Mass Personalisation
- Réinventer le circuit court pour répondre au délai toléré du consommateur
- Réenchanter le magasin, en particulier pour les marques enseignes.

Les entreprises vont donc devoir repenser leur rôle dans la chaîne de conception et de production d’un produit.

 

 

Philippe Ribera, Vice-président Innovation chez LECTRA, leader mondial des logiciels et machines de coupe, a concentré son analyse sur le changement de paradigme de l’industrie textile : demain est un environnement connecté, tant pour le consommateur que pour l’entreprise. L’industrie 4.0 est une industrie intelligente qui proposera des solutions adaptées, transversales, et écoresponsables. Philippe Ribera décrit ainsi comment l’Industrie 4.0 est en train de modifier les missions de LECTRA et son modèle économique et pourquoi il est important d'anticiper les nouveaux métiers de demain.

 

 

14.00 : Workshop : "Inventons les métiers de demain ? "

Animé par Jérémy Legardeur, Enseignant-Chercheur en créativité et Innovation à l'Estia, le workshop devait préciser les technologies qui seraient matures dans 10 ans et qui impacteraient les métiers de la conception de produits souples et hard ou encore du retail. 

Objectif pour les 30 participants : anticiper les métiers des futurs acteurs de la mode et du textile de 2028 !

Après 45 min de réflexion et de coaching musclé, les équipes Decathlon et Alumni Estiak nous ont proposé les futurs métiers suivants : 

 - Le Personal Designer : il accompagnera le client dans son processus de création de vêtement pour le guider dans la constitution de son vestiaire 100% personnalisé. La conception immersive sera généralisée.

 - Le programmateur Textile :  il créera  la gamme de montage opératoire sur une ligne automatisée de fabrication, au vu d'optimiser le coût de revient et l'impact environemental du produit, tout en définissant les tolérances de production.

 - Le créateur d'expérience : il concevra des expériences consommateurs personnalisées pour dynamiser le parcours client sur de la distribution omnicanal.

 - Le coach designer hard Intelligence Artificiel : il accompagnera le client maker dans son projet de conception. S'appuyant sur la technologie future du fast additing manufacturing, et des avancées de l'Intelligence artificielle, il formalisera les desiderata des clients/concepteurs. 

 

16.00 Clôture et photo souvenir

Merci aux diplômés Estia qui ont fait le déplacement sur cette journée : 

Vincent Alloy, Julien Ambrosino, Benjamin Augé, Adrien Beguerie, Gelu Cintaret, Paul-Henri Delaloy, Simon Falgaronne, Xan Irazoqui, Simon Noguerre, Clément Roussel, Benat Sagardia, Mikaël Salmon-Legagneur.

Rendez-vous est déjà pris en juin 2019, nous nous retrouverons chez Voltaire Design pour une nouvelle expérience du futur.

 

Retrouvez en vidéo les témoignages des acteurs de la journée : 

 

témoignages Alumni 1er juin